Certains genres de musique sont réputés comme motivants pour l’activité physique et comme dynamisants de manière générale. C’est le cas, entre autres, du metal. Pourquoi et comment la musique en général et le metal en particulier sont-ils donc une source d’énergie si prisée pour certaines personnes ?

Depuis l’antiquité, la musique est utilisée dans la guerre. Les tambours sont notamment utilisés de manière guerrière en Chine, en Afrique et en Inde depuis au moins le premier millénaire avant notre ère : ils donnent un rythme de marche, motivent et exaltent les troupes et peuvent aussi effrayer l’ennemi. Depuis les Croisades, la musique est utilisée dans les armées européennes comme outil efficace pour galvaniser la troupe. Si le contexte est différent, la même logique est aujourd’hui à l’œuvre quand on écoute de la musique rapide et rythmée pour pratiquer une activité physique.

En écoutant de la musique, notre corps et notre cerveau peuvent s’adapter à son rythme et changer leur action en conséquence. La musique, notamment forte avec un tempo élevé, entraîne le corps et l’esprit dans un rythme de fonctionnement accéléré. En conséquence, elle réduit la sensation de malaise découlant d’un effort physique intense et augmente la motivation et la tolérance à l’effort physique. Alors qu’une musique lente peut aider à l’endurance, une musique rapide peut distraire un sportif de sa fatigue et lui faire tenir un rythme plus difficile que s’il n’en écoutait pas : ce n’est pas pour rien que la plupart des gens courent avec des écouteurs ou que les salles de sport diffusent toujours de la musique. De plus, la musique peut aider à la concentration, bien que cela dépende fortement du genre.

Par sa vitesse, sa puissance et son rythme, le metal est un style musical présentant beaucoup d’avantages pour les sportifs. Il peut mentalement galvaniser pendant l’effort et créer une émulation physique de sa vitesse et son rythme. D’une part, le metal, par ses sons lourds et puissant et ses paroles épiques, peut créer une euphorie chez celui qui l’écoute : il n’y a qu’à voir l’ambiance dans un concert de metal pour s’en assurer ! Comparé, par exemple, au jazz, à la musique classique ou à la house, le metal est associé à une certaine énergie mentale. Concrètement, cela se traduit par un afflux de dopamine au cerveau, qui va se traduire en gain de motivation pure lors d’une activité physique. D’autre part, le metal crée un effet d’émulation pour le corps et le cerveau. Bien que cela dépende largement du sous-genre, le metal est un style de musique rapide, souvent situé entre 130 et plus de 200 bpm. Le corps, en s’ajustant à ce rythme rapide et soutenu, peut alors atteindre de meilleurs niveaux de performances sur des durées plus longues, avec une sensation d’inconfort réduite.

Comme d’autres styles de musique très rapides et dynamiques, comme la techno ou la trance, le metal est donc favorable à l’activité physique. Essayez d’en écouter la prochaine fois que vous allez courir !