Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

La France est l’un des pays où le genre du metal est le plus implanté, sûrement même plus qu’au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, notamment en termes d’événements, de concerts et de festivals. On dénombre près de 60 festivals de metal implantés en France, sans compter les innombrables concerts et événements locaux. Ça n’a pas toujours été le cas : c’est dans la dernière décennie que la scène métalleuse de France a rattrapé celles d’autres pays d’Europe, comme l’Allemagne et la Norvège. Voici quelques exemples de l’importance de la scène metal en France.

Le premier évènement metal de France, et l’un des principaux de l’Europe, voire du monde, est le Hellfest. Impossible de parler de la scène du metal français sans évoquer ce festival de musique aux proportions et à la renommée phénoménales. Le Hellfest est l’un des premiers festivals de France, alors qu’il fait face à des festivals plus généralistes et historiquement implantés, en étant lui-même concentré sur le metal relativement récent, fondé en 2006. Avec les Vieilles Charrues et Solidays, il est en effet l’un des grands événements musicaux annuels en France : en 2016, le Hellfest accueillait 162 000 fans de metal. Si ce chiffre est énorme, c’est aussi la qualité des têtes d’affiche qui fait la renommée de l’événement. En 2017, le festival accueillait des mastodontes comme Aerosmith, Deep Purple, Slayer ou Trust, entre autres. En 2018, il accueillera Iron Maiden Megadeth ou encore Marilyn Manson. Il paraît littéralement impossible de faire mieux : tous les grands artistes metal du monde passent par le Hellfest.  La tête d’affiche n’est pas tout pour autant : le festival mise aussi beaucoup sur la qualité de l’événement et ses « à-côtés », comme de bonnes infrastructures, des shows parfaitement arrangés à l’aide d’effets spéciaux et des bonnes conditions d’accueil.

Toutefois, il serait peu pertinent de limiter la scène metal française au Hellfest : de nombreux autres événements ont lieu dans l’Hexagone. Parmi eux, deux gros festivals : le Motocultor Festival et le Raismes Fest. Le premier a lieu à Saint-Nolff, en Bretagne. Partant d’un festival axé sur le groupe Motocultor, célèbre pour ses reprises metal de titres disco et de génériques de dessin animés, l’événement. Depuis sa fondation en 2007, le Motocultor ne cesse de croître, en passant de 350 visiteurs pour sa première édition à plus de 20 000 entrées vendues en 2016. Le Raismes Fest, se déroulant dans la ville éponyme du nord de la France, est fondé en 1998 et ne cesse depuis d’animer la région avec des événements musicaux tournant autour du heavy metal.

Les choses sont un peu plus compliquées pour la scène metal lorsque l’on parle des concerts. Si le metal a une audience, des artistes et des festivals tous bien implantés en France, on voit relativement peu de concerts de metal, comparé à d’autres genres comme le rock ou le rap. On note notamment une certaine réticence des programmateurs de salle de concerts à inviter des artistes de metal, ce qui nuit au rayonnement du genre et crée un déséquilibre entre l’offre et la demande de concerts en France. Bien que le metal se soit bien implanté dans le pays, la France a encore beaucoup à apprendre, notamment de pays l’Allemagne et la Norvège, où le genre est accepté à part entière.